Sur la passion (1)


Des maths

Faire des maths est comme faire l’amour. La satisfaction que procure la résolution d’un problème est comparable à la satisfaction de l’orgasme. Plus le problème est difficile, plus l’orgasme est intense.

Les détours d’un raisonnement ingénieux font penser aux courbes d’un amour transcendant.

Comme l’amour, les maths sont présentes partout. Et comme on ne peut être amoureux sans un cœur propice, on ne peut approcher les mathématiques sans un entraînement, un courage face aux doutes et aux impasses.

Catégories :ActualitésTags:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :